, NSIA Participations Holding S.A

“ L’ actuaire est le cœur de la compagnie d’assurance et on en demande de plus en plus sur les différents marchés ”

Avis déposé le 24/12/2012

Note globale : ★★★★

Intérêt du métier ★★★★

Diversité des missions ★★★★

Perspectives d’évolution ★★★★★

Responsabilités ★★★★★

Equilibre vie pro / privée ★★★★★

Ma carrière :Merci déjà pour l’opportunité que vous me donnez de parler de mon métier ! Faudrait dire que j’ai une carrière très jeune si je peux ainsi m’exprimer car je suis diplômé seulement depuis mars 2012. Je suis donc actuaire junior à la Direction Actuariat, Etudes et Statistiques à NSIA Participations. Avant d’être dans cette direction j’étais stagiaire à la Direction Technique du Groupe NSIA. J’ai également été dans l’une de nos filiales en Aout 2010 en stage d’immersion avant d’être retenu à la Holding.

Ma formation :J’ai un diplôme d’ingénieur de type BAC+5 obtenu à la Polytechnique félix HOUPHOUET Boigny de Yamoussoukro en Côte d’Ivoire. C’est un diplôme à concentration en actuariat et risk management que j’ai obtenu après deux années de classes Prépa et trois années de cycles ingénieurs.

Mon métier :Pour faire simple je dirais que l’actuaire est celui qui analyse l’impact futur du risque et conçoit des moyens pour y faire face. Dans une compagnie d’assurances, l’actuaire conçoit et modifie les contrats d’assurance proposés aux clients, travaille avec l’aléatoire et fait des milliers d’hypothèses. Ce pro des statistiques et des probabilités, réalise des calculs longs et complexes pour trouver la formule idéale : celle qui permettra à l’assuré d’être correctement indemnisé et à la société d’assurance de faire des bénéfices ! Pour y parvenir, l’actuaire passe en revue tous les risques possibles. Il offre aussi ses conseils aux professionnels chargés de commercialiser les contrats. Si la majorité des actuaires travaillent pour le monde de l’assurance, leurs compétences intéressent de plus en plus les banques et les organismes financiers.

Attraits du métier :L’actuaire est le cœur de la compagnie d’assurance et on en demande de plus en plus sur les différents marchés. C’est un métier dynamique et fort exaltant et stimulant où le chalenge de vie chaque jour.

Points négatifs :Personnellement je n’y trouve pas des points négatifs. Mais celui qui a la phobie des chiffres, de la probabilité et de la statistique trouvera que c’est un métier un peu difficile.

Qualités requises pour réussir dans ce métier :Je trouve d’abord que ce n’est pas un métier pour les frileux car on y traite de façon quotidienne le risque. Il faut être rigoureux et aimer le travail en équipe car les actuaires travaillent très généralement en équipe.

Conseil à donner aux candidats intéressés par ce type de carrière :Je leur dirais qu’il y a trois choses pour réussir dans ce métier. La première c’est le travail car c’est métier très technique. Ensuite, il faut être réellement déterminé car ça bouge du côté des actuaires. Connaitre les différentes évolutions du métier. Aujourd’hui un actuaire doit pouvoir appréhender les nouvelles réglementations de Solvency, la gestion actif/passif qui gagne également du terrain, la dernière chose c’est aussi de savoir s’y prendre en communication car un actuaire, c’est que faire des calculs c’est aussi communiquer avec son environnement !